La Crise du Covid-19 et le Triangle de la Fraude

Cityscape

Le 21 mars dernier, une information judiciaire a été ouverte par le Parquet de Rouen après qu’un grossiste ait passé une commande de 6 millions d’euros pour des gels hydroalcooliques à un fournisseur qui s’est finalement révélé être une société fantôme.

Ce type d’escroquerie, comme d’autres cas de fraudes (fausses attestations de sortie payantes en ligne, vente de vaccins miracles) et de pratiques commerciales trompeuses (décontamination des logements privés) se multiplient alors que les autorités se mobilisent pour enrayer la propagation du COVID-19.

D’expérience, nous savons que le nombre de fraudes augmente significativement en temps de crise. Elles touchent tous types de structures (PME, ETI, grands groupes du CAC 40) et de secteurs (services financiers, télécoms, grande distribution, fournisseurs d’énergie, etc.) mais aussi les particuliers sollicités pour des investissements miracles alors que les rendements de leurs assurances vie et autres placements boursiers s’effondrent.

Nous avons constaté en assistant nos clients que les premières tentatives de fraudes, conçues et menées rapidement, étaient basiques et facilement décelables. Cependant, une économie (globale) à l’arrêt (quasi mondial) laisse un vide opportun. Depuis quelques semaines les schémas de fraude sont plus complexes et insidieux, donc plus difficiles à déjouer.

Il faut évidemment faire preuve de vigilance accrue mais aussi et surtout se préparer à réagir.


More Info

Share this page